10 raisons imparables d’investir dans une liseuse

Il vous faut une liseuse.

Toutes affaires cessantes.

Le contact physique avec le livre, l’odeur du papier, corner les pages, souligner les bons passages, moi aussi.

Mais :

1. Une liseuse, même le modèle le moins cher, c’est plusieurs milliers de livres dans votre poche. Et c’est plus léger qu’un livre de poche : vous pouvez lire d’une seul main sans fatigue.

2. Une liseuse bénéficie d’une qualité d’affichage équivalente à celle d’un livre. Sur certains modèles tels quels la Kindle Voyage (celle que j’ai choisie), la luminosité d’affichage s’adapte automatiquement à la luminosité ambiante, de sorte que vous pouvez lire dans le noir total comme sur la plage.

3. Vous avez accès à un catalogue de plus de 180 000 livres en français pour 700 000 en langue étrangère, auxquels vous pouvez rajouter vos propres documents :

  • Livres : EPUB, EPUB3, PDF et MOBI
  • Documents : PDF
  • Images : JPEG, GIF, PNG, BMP et TIFF
  • Texte : TXT, HTML et RTF
  • Bandes dessinées : CBZ et CBR

4. Les livres numériques sont souvent moins cher que leur équivalent papier.

Exemple : À la recherche du temps perdu, en édition complète, de Marcel Proust.

Version papier : 35 euros.

Version Kindle : 0,99 euro.

Je vous laisse faire le calcul.

5. À raison d’une heure de lecture chaque jour (30 minutes au réveil et 30 minutes avant d’éteindre – non négociable), je recharge ma liseuse en moyenne une fois toutes les trois semaines. En effet, une liseuse n’utilise pas de batterie pour maintenir l’affichage d’une page ou d’un fond d’écran.

Photobucket

6. Vous allez devenir bilingue sans forcer. Sur les livre en anglais, la fonction Word Wise affiche des définitions courtes au-dessus des mots compliqués. Et si vous ne comprenez pas un mot, cliquez dessus : une fenêtre du dictionnaire intégré apparait avec sa définition. Si vous souhaitez le traduire, il vous suffit de choisir la langue de destination et Bing effectue la traduction.

7. Le marque-page est intégré. Dès que vous arrêtez de lire, l’appareil enregistre page en cours, signets et notes sur tous vos appareils. Car vous pouvez lire sur votre Kindle mais également en ligne ou sur votre smartphone ou tablette grâce à l’application Kindle Cloud reader – et reconnaître l’indubitable suprématie de la liseuse sur tout autre écran, question confort de lecture.

8. Vous avez le choix entre 8 tailles de police. Vos yeux fatiguent ? Augmentez la taille des lettres et reprenez la lecture.

9. La liseuse tient compte de votre rythme de lecture et vous indique combien de temps il vous reste jusqu’à la fin du chapitre ou du livre. Bon. Je n’ai pas encore perçu la plus-value de cette fonction mais d’un autre côté, jusqu’à présent, elle n’a rien gâché.

10. L’objet est bien fini. Robuste. Je le transporte dans mon cartable, sans housse. Ni problème.

11. D’accord. On avait dit 10. Mais la Kindle Voyage est dotée de capteurs haptiques – ils réagissent à la pression par une légère vibration – permettant de tourner les pages de la main gauche comme de la main droite sans toucher l’écran. Finies les traces. Plus besoin de frotter.

PRÉCISION

Malgré les apparences, cette ode à la liseuse d’Amazon n’est pas une simple publicité déguisée.

J’ai été tellement enchanté par celle qu’on m’a offerte à l’occasion de mon dernier anniversaire que partager mon expérience s’est imposé spontanément. D’autant que l’euphorie des premiers jours n’est pas passée : à chaque utilisation, l’agrément demeure intact.

Ainsi, dans cet article, les liens qui conduisent au site d’Amazon font partie d’un programme d’affiliation : si vous achetez sur Amazon en passant par Laviextra, vous payez le même prix mais je touche un pourcentage.

La liseuse Kindle est leur produit star. Ca ne me surprend guère – c’est une merveille.

Mais que vous choisissiez un modèle Amazon ou une autre marque, peu importe.

Investissez en vous-même.

Offrez-vous une liseuse.

Partager:

La Vie Extra vous parle ?

Veuillez entrer votre adresse mail pour être averti de la parution de nouveaux articles

Je ne communiquerai vos coordonnées à personne. Jamais. Promis. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Powered by Optin Forms
Emmanuel Laurent écrit par:

Commentaires récents

2 commentaires

  1. Sakina
    5 février 2016
    Répondre

    Interessant regard sur la lecture moderne. Quant a moi je dois etre une fetichiste du papier. J’aime les livres, leur odeur, la texture des pages, l’esthétique des lettres imprimees, la couverture invitante, les emotions et l’histoire qu’ils renferment, meme souvent longtemps apres les avoir lus. Et j’éprouve même une certaine tendresse mêlée de gratitude lorsque je revois ces livres temoins de mon histoire dans ma bibliotheque.

    • Emmanuel Laurent
      5 février 2016
      Répondre

      Chère Sakina,
      Je me retrouve dans votre attachement aux livres qui ont été les seuls objets à me suivre lors de mes divers déménagements. Chacun renferme en effet sa propre histoire ainsi que la mienne, écrite au gré de sa lecture. Livres, je vous aime.

      J’aimerais ainsi vous dire que la liseuse n’est qu’un support de lecture supplémentaire. Mais depuis que j’ai la mienne, je n’ai plus ouvert un livre. Et j’ai lu plus que jamais jusqu’à présent. Essayez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *