Comment se passer d’un père

Ce texte est sorti tout seul.

Il était trois heures du matin, un véritable instant Jerry Maguire.

Il m’a suffi de rédiger le titre pour que la première phrase et toutes les suivantes se déversent sur l’écran.

En quelques instants, en pleine nuit, je me suis trouvé face à ce texte qui attendait son moment depuis longtemps.

Je n’ai aucune envie de le publier.

Ce texte ne vous regarde pas.

Mais s’il peut conduire ne serait-ce qu’un seul homme à réfléchir, à prendre la bonne décision le moment venu, alors j’aurais bien fait de le partager.

Par conséquent, le voici :

Comment se passer d’un père

Il a fait quelques apparitions à un âge où vous étiez trop jeune pour en garder le moindre souvenir et c’est tant mieux : ça vous a permis de claironner jusque bien après l’adolescence qu’on ne manque pas de ce qu’on n’a pas connu.

Armé de cet argument définitif bien qu’un peu court pour justifier le fait qu’il ne soit jamais reparu, vous avez clos le sujet.

À plusieurs reprises, cependant, certains membres de votre famille vous ont demandé pourquoi vous ne prendriez pas vous-même l’initiative de le contacter.

Ce serait facile, la capitale n’est pas si grande.

Comme si vous n’aviez que ça à faire.

La vie active et ses promesses cognaient au carreau et, jusqu’à présent, vous aviez bien avancé sans lui – aucun vide à déplorer qui n’ait été comblé par l’amour éternel de votre mère.

D’autant qu’à l’Armée, les hommes exemplaires ne risquaient pas de manquer.

Dont acte. 

Vous avez signé pour une décennie de service sous les drapeaux de la Marine Nationale et laissé cheminer l’idée de prendre contact avec lui, un jour, le moment venu.

Au fond, vous saviez bien qu’un matin radieux vous verrait empoigner annuaire et téléphone pour tirer cette histoire au clair une bonne fois pour toutes, aiguillonné par l’espoir qu’il ne soit pas trop tard.

À la faveur d’une configuration des astres propice à l’action, ce matin arriva.

Un samedi plein de soleil.

Je te pardonne d’avoir raccroché lorsque tu as entendu ma voix pour la première fois. 

Entendu mon nom et feint de ne pas comprendre qui j’étais. 

Après avoir à mon tour raccroché, j’ai sauté dans un métro qui m’a conduit sans changement jusque devant ton domicile.

Malgré le vacarme de mes palpitations, je t’ai entendu hésiter derrière le judas.

Pour finir, tu as entrouvert la porte.

Juste de quoi te glisser de biais pour faire un pas sous l’éclairage du palier.

Voilà donc à quoi ressemblera mon visage si le ciel me prête vie jusqu’à la cinquantaine.

Tu m’as écouté te dire que je me présentais devant toi avec l’espoir, non pas de rattraper le temps perdu ni réclamer la moindre explication mais, au contraire, de regarder devant nous et garder un contact, fût-il rare, selon les modalités de ton choix.

Je te pardonne de m’avoir répondu qu’entre nous il n’y avait pas eu de passé et qu’il n’y aurait pas davantage d’avenir avant de disparaître derrière la porte et de la refermer en prenant soin de ne pas faire de bruit.

Je te pardonne de n’avoir jamais répondu à la longue lettre que je t’ai par la suite adressée pour te conter par le menu les belles lignes de mon existence et renouveler mon invitation à garder un contact, fût-il épistolaire, au rythme qui te conviendrait.

Je te pardonne ta lâcheté.

Je te pardonne ton absence délibérée.

À vrai dire, aujourd’hui, je te remercie.

Pour devenir un père pour ma fille, il m’a suffi de ne pas suivre ton exemple.

Si vous prétendez que vous êtes un homme et que vous avez la chance de devenir père, montrez-vous digne de vos attributs.

Comportez-vous comme l’homme que votre père absent n’a pas eu le courage d’être.

Soyez présent pour votre enfant.

Emmanuel

Si cet article vous a touché, diverti ou inspiré, je vous invite à le partager avec tous ceux qu’il pourrait intéresser.

Et comment ! Je partage volontiers cet article fort intéressant.
Comprenez enfin Pourquoi Vous Foirez (et comment cesser)
GRATUIT : Recevez votre ebook de 35 pages "10 Impératifs Pour Cesser de Foirer". Vous comprendrez enfin quels comportements vous plombent et comment les modifier pour reléguer votre cas de Foirade Chronique au rang de vieux souvenir.
We respect your privacy

Commentaires récents

28 commentaires

  1. Joris
    5 juin 2019
    Reply

    Magnifique texte Emmanuel,

    Touchant, sincère et brutal à la fois.

    • Emmanuel Laurent
      5 juin 2019
      Reply

      Merci Joris.
      Publié dans la douleur mais, je l’espère, pour la bonne cause.

  2. Mr Biquet
    5 juin 2019
    Reply

    Touchant, 😢 tu m’as cueilli.
    Le fait d’être papa tout deux, fait raisonner ce texte fort en dedans..
    Merci.

    • Emmanuel Laurent
      5 juin 2019
      Reply

      Merci Mr Biquet pour ton commentaire qui me touche.

  3. Patapy
    5 juin 2019
    Reply

    Ce qui est beau c’est d’essayer de sublimer par l’amour ce qui nous arrive de pire.

    Bravo

    • Emmanuel Laurent
      5 juin 2019
      Reply

      Merci Laurent pour ton message.

  4. Leïla
    5 juin 2019
    Reply

    Un témoignage poignant et tellement authentique ! Je reconnais bien là l’élégance intellectuelle et la finesse légendaire de ta personnalité, Emmanuel. Tant pis pour ce papa fantôme : il est privé de ta grâce filiale ! Je retiens que tu as tiré de son absence la plus éloquente des leçons de vie… Qu’il en soit ainsi !
    Bonne fête à tous les pères qui s’assument et qui assurent…

    • Emmanuel Laurent
      5 juin 2019
      Reply

      Merci Leïla.
      Ainsi soit-il.

  5. TOURNEBOEUF
    5 juin 2019
    Reply

    Un texte bouleversant qui m’a touché en plein coeur. Chapeau bas !

    • Emmanuel Laurent
      5 juin 2019
      Reply

      Merci Marie pour ce message.

  6. Hibo
    5 juin 2019
    Reply

    Courageux et touchant!
    Bises
    Hibo

    • Emmanuel Laurent
      5 juin 2019
      Reply

      Merci Hibo.
      Bises

  7. David
    5 juin 2019
    Reply

    Texte très touchant mon Man ! Bravo d’avoir réussi à boucler cette boucle… là ou tant de gens répètent les mêmes erreurs que leurs parents…

    • Emmanuel Laurent
      5 juin 2019
      Reply

      Merci Doudou 🙂

  8. Pascal Audiat
    5 juin 2019
    Reply

    Magnifique écrit mon cher Emmanuel, tu es un homme et un père qui inspirera beaucoup d autres . Je t embrasse

    • Emmanuel Laurent
      5 juin 2019
      Reply

      Merci Pascal, que le ciel t’entende. Je t’embrasse.

  9. Martins
    5 juin 2019
    Reply

    Un texte qui m’a touché, ému par ce vécu, ces émotions. Merci d’avoir partagé cela avec nous

    • Emmanuel Laurent
      5 juin 2019
      Reply

      Merci à toi Philippe pour ton commentaire.

  10. Seb
    5 juin 2019
    Reply

    Quel courage, que l’on ai eu un père ou non ton histoire nous touche au cœur car elle a quelque chose universelle : le manque et la difficulté de combler le vide
    Mais doit il être combler…
    Tu es un père dont tu peux être fier.
    Surtout parce que tu n’as pas de modèle.
    Et même si la porte de l’amour paternel c’est maladroitement refermé celle de l’amitié reste grande ouverte ( la classe non cette phrase😬)
    Bises biquet !

    • Emmanuel Laurent
      6 juin 2019
      Reply

      Ton message me va droit au cœur Seb. Merci.

  11. Youcef
    6 juin 2019
    Reply

    Simple, efficace… what else

    • Emmanuel Laurent
      6 juin 2019
      Reply

      Merci Youcef.

  12. 6 juin 2019
    Reply

    Vivre sans père est ce pire ? ( non)
    Demande à Manu jt’assure.
    Jcrois qu’on peut vivre en enlevant la mer d’la Côte d’Azur. #oxmopuccinovoice #tedversion
    #enfant

    • Emmanuel Laurent
      6 juin 2019
      Reply

      Merci Teddy.

  13. Karine
    6 juin 2019
    Reply

    Quel texte qui me touche en plein cœur… et quelle plume 🙏
    Moi qui n’avait plus de contact avec mon père depuis des années… il vient de quitter ce monde… et malgré tout, cela reste une déchirure…
    Toi tu auras fait le nécessaire pour aller vers lui… aucun regret… maintenant pense à ta fille ! Longue vie heureuse à vous !

    • Emmanuel Laurent
      6 juin 2019
      Reply

      Merci beaucoup, Karine, pour ton message.
      Courage à toi – le temps est de ton côté.
      Prends soin de toi.

  14. Benoit
    30 juin 2019
    Reply

    Merci de ce dont.

    Benoit

    • Emmanuel Laurent
      2 juillet 2019
      Reply

      Merci Benoît pour ton message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *